La Symphonie pastorale

Une balade littéraire avec la chanteuse Brigitte Fontaine

-M-, c’est un kéké véritable.

Matthieu Chedid

Brigitte Fontaine et -M-

Ces deux-là devaient se rencontrer un jour, et créer ensemble. Comme le disent les Inrocks :

Ils n’ont guère besoin de se parler pour communiquer. Il existe entre eux plus que de l’affection ou de l’admiration, quelque chose d’inexplicable, un lien sorcier dont il ne cherchent pas plus que ça à comprendre les mystères.

Eh ouais, rien que ça.

Des collaborations en veux-tu en voilà

Leur première collaboration, ô combien fructueuse, se fit sur l’album Kékéland. Brigitte aux paroles et à l’interprétation, Areski et -M- aux arrangements, cela donna quelques perles comme Pipeau ou Y’a des zazous.

Plus tard, c’est la poétesse-chanteuse qui imprima sa marque dans l’univers du guitariste à la coiffure éponyme, sur l’album Mister Mystère. Elle écrivit la chanson titre, et surtout, le magnifique Tanagra.

Dans ce morceau justement, Brigitte Fontaine fait dire à -M- des vers comme celui-ci :

Je suis hors de moi
J’aimerais te dire
Que je suis à toi
Esclave ou satyre

ou bien :

Jolie Tanagra
Tu me fous la gaule

ou encore :

Je sens ta toison
Contre mon oreille

sans oublier :

Ton corps sous ta robe
Fuit comme une averse

Exquis, n’est-ce pas ? Ils reviennent tous deux sur cette chanson pour Les Inrocks :

Sur la chanson Tanagra, il y avait une jubilation particulière à faire chanter à Matthieu « tu me fous la gaule » ?

Brigitte Fontaine : Oh oui ! Surtout avec sa voix de haute-contre, enfin dans ce genre-là, c’est charmant…
-M- : Tu ne peux pas imaginer quel impact peut avoir une formule comme celle-là. Tout le monde m’en parle. D’un coup, les gens découvrent que j’ai un sexe !

Vous souhaitez, comme les autres, découvrir si -M- a bel et bien un sexe ? (La question est de savoir lequel…) Comme j’aime à satisfaire vos fantasmes les plus secrets, je vous offre la possibilité d’écouter ce fameux Tanagra, qui est peut-être la plus belle collaboration de Brigitte et Matthieu. Enjoy !

-M- à propos de Brigitte

Quel est l’avis de -M- sur le personnage de Brigitte et sur sa carrière ?

J’ai l’impression que Brigitte a toujours eu une vraie reconnaissance. Elle a toujours fasciné des gens.

Et sur son caractère, lui qui la connaît bien ?

Souvent ce sont les gens les plus sensibles qui se fabriquent une carapace parce qu’ils ont peur d’être agressés. Face à la peur de l’inconnu, Brigitte peut se braquer, se recroqueviller comme un animal. Mais dès qu’elle se sent en confiance, elle se montre telle qu’elle est : généreuse.

Et sur sa pratique de la chanson ?

Brigitte ravive la notion d’interprétation. Ce qui fait une bonne chanson, c’est l’art d’exprimer les choses. Chez elle, comme chez Gainsbourg, il y a une façon de dire, une répartie qui n’appartient qu’à elle.

Merci pour toutes vos réponses, Matthieu. C’est un vrai bonheur de s’entretenir avec vous.

Brigitte à propos de -M-

Dans son livre Galerie d’art à Kékéland, la chanteuse fait son portrait :

Un kéké véritable. A ses longs cheveux coiffés en Mickey diabolique, ses grands yeux étonnés, renseignés, il joint une voix douce et sympathique, une voix d’adolescent qui n’a pas mué. Il joue de la guitare d’une manière splendide, terrible ou drôle.

En tant que papa, il doit être formidable, j’aimerais qu’il soit le mien mais il est trop jeune. Néanmoins il me traite avec candeur, presque paternellement. Il danse comme un clown anglais ; il aime sa grand-mère.

Il semble qu’il y ait en lui une chose très rare, ce qu’en arabe on nomme le niyan, c’est-à-dire un subtil mélange d’innocence, de limpidité, de fraîcheur, d’ouverture, de candeur, de franchise.

Comme on peut le voir, quand Brigitte fait des compliments, elle ne se fout pas de la gueule du monde.

Partager

Publier sur twitter

Pages liées sur le site

KékélandAreski BelkacemPoésieLibidoSerge Gainsbourg

Ailleurs sur Internet

© 2018 Anthony Zec | Tous droits réservés | A propos | Contact