La Symphonie pastorale

Une balade littéraire avec la chanteuse Brigitte Fontaine

J’ai négligé mes devoirs envers l’univers.

Brigitte Fontaine

Brigitte Fontaine est conne !

Qui oserait se permettre ? C’est elle-même qui le dit, dans cette chanson mémorable, extraite de l’album Genre humain.

Une grosse blague…

L’œuvre de Brigitte Fontaine est faite de chansons dramatiques, véritables symphonies poétiques qui décrivent le tragique de nos existences, et de grosses blagues, telle cette chanson. On peut faire entrer dans cette catégorie des chansons gags (mais qui n’échappent pas, pour autant, à l’exigence littéraire et musicale du couple Brigitte-Areski) d’autres titres tels que C’est normal, Y’a des zazous, Dans la cuisine ou Le nougat.

… et une critique de la société de consommation

Malgré tout, cette chanson n’est pas qu’une plaisanterie, mais s’attaque aussi aux travers d’une société régie par la convention. Le plus drôle est sans doute la façon dont elle scande le mot Conne, comme un leitmotiv, une conduite de vie à rebours d’une époque obsédée par l’efficacité.

Elle se moque aussi de la bêtise qui se cache sous les bons sentiments, de l’amour qu’on nous vend jusqu’à l’overdose : un thème récurrent de son œuvre, que l’on retrouve dans la chanson L’amour, c’est du pipeau.

A écouter le matin avant d’affronter l’humanité, ou le soir, après une journée de merde.

Ecoutez la chanson :

Le texte :

Je suis malheureuse parce que je suis conne
Et que tout le monde est con
Parce que j’ai raté ma vie
J’ai raté mon évolution spirituelle
Je n’ai pas appartenu à un ordre initiatique

Conne

Je suis passée à côté de l’amour, l’amour
Quand il s’est présenté à moi
Avec sa Mercedes rose bonbon
Et sa poitrine nue et dorée
Je l’ai laissé sur le bord de la route
Et je suis montée dans une 2CV pourrie
Où y’avait un chien qui puait

Conne, Conne

Je n’ai pas respecté mon père et ma mère
Y’a pas d’secret, y’a pas d’mystère
J’ai négligé mes devoirs envers l’univers
Au niveau du concret je suis archi tache
Je ne sais même pas jouer de la guitare électrique

Conne, Conne

Je ne sais même pas parler une langue étrangère
Je n’ai pas fait un travail sur mon corps
Et je suis incapable de passer l’aspirateur

Parce que je suis conne, conne…

Partager

Publier sur twitter

Pages liées sur le site

PoésieAreski BelkacemGenre humainKékéland

Ailleurs sur Internet

© 2018 Anthony Zec | Tous droits réservés | A propos | Contact