La Symphonie pastorale

Une balade littéraire avec la chanteuse Brigitte Fontaine

Nous ferons des statues de sable aux chemins de la liberté.

Paris par Brassaï

Les Chemins de la liberté

Le long parcours métaphorique, semé d’embûches et éclairé d’espoirs, que la chanteuse décrit dans sa chanson La symphonie pastorale, se termine par cette strophe :

Je conduirai les Misérables
Aux Palais des rois trépassés
Nous ferons des statues de sable
Aux
Chemins de la Liberté

Tout se termine donc par ces chemins de la liberté qui sonnent comme une promesse… Profitons-en pour en apprendre un peu plus sur l’œuvre évoquée ici…

La saga de Sartre

Les Chemins de la liberté sont en fait un cycle constitué de trois romans aux personnages récurrents : L’Age de raison, Le Sursis et La mort dans l’âme.

Le thème de ces trois livres ? La liberté, bien sûr. Les personnages de ces romans sont en quête de liberté, ou la rejette : c’est bien ce concept qui conditionne toute leur existence. D’autres sujets, comme l’avortement ou la résistance, sont aussi abordés.

La force de la saga vient aussi de l’importance qu’y prend l’Histoire, à l’inverse du roman précédent de l’écrivain, La Nausée. L’intrigue se déroule en effet pendant la Seconde Guerre Mondiale : invasion de la Tchécoslovaquie, mobilisation en France, accords de Munich… Une œuvre puissante donc, dont on ne s’étonne pas qu’elle a marqué la chanteuse.

Citons, en guise de conclusion, l’épigraphe du roman : Le malheur, c’ est que nous sommes libres

Partager

Publier sur twitter

Pages liées sur le site

Jean-Paul SartreLes Misérables

Ailleurs sur Internet

© 2018 Anthony Zec | Tous droits réservés | A propos | Contact