La Symphonie pastorale

Une balade littéraire avec la chanteuse Brigitte Fontaine

Et je m’en vais sur d’autres ailes, laissant sans vice ni vertu
Aux Petites Filles Modèles la Recherche du Temps Perdu

L'une des nombreuses versions de la cathédrale de Rouen, par Monet

À la recherche du temps perdu

La Recherche, comme on l’appelle simplement, est une saga en sept tomes et plusieurs milliers de pages. Une somme littéraire où il fait bon se perdre, et que Brigitte Fontaine ne cesse de lire et relire.

Ausculter la réalité

Si l’on raccourcit souvent le titre de l’œuvre de Proust, on fait de même avec un autre livre publié à la même époque, l’autre grand roman de cette période : le Voyage, pour le Voyage au bout de la nuit, de Louis-Ferdinand Céline. Mais le parallèle ne se limite pas à ce détail.

On trouve dans la Recherche une étude détaillée du milieu dans lequel a baigné Marcel : la haute bourgeoisie et l’aristocratie française. Céline fait de même dans le Voyage, pour la même période, mais en exposant pour sa part la condition du peuple des faubourgs.

On a ainsi, avec la Recherche et le Voyage, un diptyque qui résume parfaitement la première moitié du XXe siècle en France, en en évoquant deux facettes opposées. Deux grands livres puissants, aux styles très travaillés et immédiatement reconnaissables.

Atteindre l’universel

Mais le projet de Proust ne se limite pas à cela. C’est justement en étudiant le comportement humain dans ses moindres détails qu’il prétend atteindre à l’universel. C’est en réfléchissant sur des thématiques comme le sentiment, le souvenir, la création littéraire et le temps qu’il parvient à toucher tous les lecteurs.

Et si son écriture est connue pour ses phrases interminables, il faut comprendre qu’elle permet à Proust de saisir l’infinité de sensations, de perceptions, de dimensions contenues dans chacune des secondes que nous vivons. Fascinant, diront certains. Prise de tête, diront d’autres.

Brigitte a beau aimer ce livre, il n’empêche que dans sa chanson, elle l’évoque d’une façon qui pourrait faire penser que cette recherche est une élucubration à laquelle il ne vaut pas la peine de consacrer du temps… (voilà que j’écris comme le père Marcel maintenant !)

À vous donc de vous faire une opinion : commencez donc par lire sur ce site l’article consacré à Proust !

Partager

Publier sur twitter

Pages liées sur le site

Marcel ProustLes Petites Filles modèles

Ailleurs sur Internet

© 2018 Anthony Zec | Tous droits réservés | A propos | Contact