La Symphonie pastorale

Une balade littéraire avec la chanteuse Brigitte Fontaine

Je suis un volcan crachant de l’or pur.


Brigitte Fontaine et Malcolm Lowry

Qui est ce Malcolm Lowry, s’interrogeront certains (et ils devraient avoir honte de leur inculture), et quel rapport avec Brigitte Fontaine, ajouteront-ils ?

Si nous parlons ici de ce romancier britannique, c’est parce que son chef-d’œuvre, Au-dessous du volcan, est évoqué dans la chanson La Symphonie pastorale, et fait donc partie des lectures de chevet de la chanteuse bretonne…

Mais si ce roman est fameux, qui connaît la vie de son auteur ? Une vie digne d’un roman, pourtant…

Voyages, alcool et littérature

Il ne s’agit pas ici de faire la biographie de Malcolm Lowry. Mais trois mots suffiront à vous donner une idée de ce que fut son existence : voyages, alcool et littérature.

En fait de voyages, peut-être s’agit-il plutôt d’errances. En tout cas, Lowry a vu du pays : du Mexique à New York, de la Sicile à Haïti, de l’Extrême-Orient à Los Angeles, il a traîné ses guêtres sur une bonne partie de la surface du globe. Lors de son séjour à Paris, il rencontre Jean Cocteau qui l’invite à la première de La Machine infernale.

Mais il ne s’agissait pas de passer ses journées au théâtre ou à faire bronzette sur des plages paradisiaques en sirotant un cocktail avec une paille, car Lowry a quelque chose du poète maudit. Ravagé par une addiction à l’alcool dont il ne se départira jamais, il enchaîna ruptures amoureuses, difficultés financières, dépressions et séjours en hôpitaux psychiatriques.

Une histoire qui finit mal

Et ce n’est pas les ventes d’Au-dessous du volcan qui lui apporteront la tranquillité, car il fut hanté toute sa vie par la peur de ne jamais parvenir à reproduire pareil succès. Résultat, il écrivit trois manuscrits en même temps qu’il ne termina jamais : du coup, sa maison d’édition annula son contrat. Et pour finir, il meurt d’une overdose de somnifères absorbés en état d’ébriété. Hauts les cœurs !

Alors, j’ai plombé l’ambiance ? Besoin d’un remontant ?

Au lieu d’aller au bistrot vous descendre une bouteille de rouge et suivre le mauvais exemple du pauvre Lowry, je vous propose plutôt de découvrir le roman qui l’a révélé !

Partager

Publier sur twitter

Pages liées sur le site

Au-dessous du volcanJean CocteauLa Machine infernalePoésie

Ailleurs sur Internet

© 2018 Anthony Zec | Tous droits réservés | A propos | Contact